Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 08:00

Rappelez vous c'était il y a quelque temps Créocora nous demandait de raconter un rêve !

Me voilà aujourd'hui publié chez elle..

 

Dans ma tête c'est la tempête, mais qui a touché mon cerveau ?

De petites diodes électriques sont fixées sur mes deux lobes.
 Ainsi trop facile de lire dans mes pensées.

Me voilà téléportée à travers le temps, les astres.
Comme une catapulte je trace dans l'espace, me voilà lumière !
 je vais aussi vite que les étoiles. 
Je m'accroche, je vais arriver à vous rattraper.
Tout à coup dans mon dos j'entends le tic tac tic tac..
Ma montre à gousset sent bon l'herbe verte.
Je suis près d'un lac, des têtards me regardent de leurs yeux globuleux.
Je descends l'escalier qui mène à la cave où un dragon m'attend.
Il crache du feu de dieu.
Ça sent le vin, l'humus.
 Je prends une grande inspiration, mais qu'entends je ?
Est ce mon ronflement ?
J'ouvre un œil, je n'y vois que du noir !
aussitôt je le referme,  j'étais bien au chaud ici. 
Sous la couette je me tourne, et je veux entrer dans ce rêve infernal qui n'a ni queue ni tête.
Mon cerveau suit, il se plait il veut  rester.
Remonter le temps, le passé, le présent, le futur. 
Etre un être unique dans le cosmos, 
voyager dans l'univers fantasmagorique de mes neurones.
Suis tout à coup près de toi, dans tes bras.
Douceur, chaleur, moiteur.
le sommier grince de nos rêves agités.
ça sent bon , le thym, la lavande et le laurier.
Poil et plumes me caressent, dans mon dos ton souffle chaud.
Tic tac, tic tac. 
Le temps passe. Je  m'envole à nouveau.
Le noir de la pièce se transforme en arc en ciel,
 il pleut des lucioles.
Le mauve teint mes paupières,
 Mes joues sont rosies.
Je tiens la manette d'un jeu électrique, je vise, je tire.
Ma cible un caribou. Celui-ci me parle.
Il me délivre un message : amour 
J'hésite, je prends, je pars.
Je monte l'escalier infini comme le haricot géant.
Je saute de marche en marche. 
J'entends le tic tac qui s’accélère.
Dois je attendre - repartir - sauter.
Une montgolfière à mon niveau 
 je me réfugie.
Elle s'envole je la vois s'élever  je suis à terre.
Le rouge et le vert sont sa couleur.
Des fourmis me grignotent le bras
toute une termitière à l’affût.
Une reine si grosse et si petite à la fois.
Qui produit tout plein de bébés qui
tous me sourient.
Maintenant je sens la lumière briller autour de moi,
je suis un être unique.
tu bouges, je bouge.
 
C'est fini. Il est l'heure.
Tic tac tic tac 
Il est six heures ! 
 Mon réveil s'allume et me réveille. 
J'ai toujours les deux pieds sur terre enfin pour l'instant au fond de mon lit.
Partager cet article
Repost0
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 20:23

Ce week end mon petit fils vient à la maison faire connaissance de notre maison, de la famille et des amis...

Je reçois 34 personnes samedi soir pour un apéritif dinatoire.

J'espère être au top !

Et comme j'aime bien faire d'une pierre deux coups, voici un poème que j'ai écrit cette semaine pour un départ en retraite d'une collègue. 

Nous lui avons fait un petit cadeau personnalisé, un drap en lin ancien brodé et deux taies d'oreillers. Il y a des passionnés du linge ancien dans mon bureau. 

P1080756.JPG

 

Du sommeil du juste

 

Dans tes rêves d’évasion

 

Te voilà lovée dans de beaux draps.

 

Nous penserons à toi

 

Telle la princesse au petit pois

 

Couchée dans un lit d’exception

 

Un lit bien fait, tout frais

 

T’apportant la douceur de vie

 

Alanguie comme un Nymphéa

 

Passant du rêve à la réalité

 

Voguant vers de lointaines contrées

 

Transportée vers les îles oubliées

 

Que ce drap de l’amitié

 

Transformé en voile dépliée

 

T’apporte bon vent et joyeuse liberté !

Partager cet article
Repost0
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 07:41

pour la cour de récrée et Jill Bill

 

Désirée,

 j'en ai voulu des choses

c'est vrai j'ai tout désiré

j'ai désiré grandir

j'ai désiré savoir

j'ai désiré un bon métier

j'ai désiré être mère

j'ai désiré être grand mère

j'ai désiré le désir des plaisirs 

j'ai désiré m'endormir

j'ai désiré m'oublier

j'ai désiré qu'on me fiche la paix

j'ai désiré l'inconnu

j'ai désiré l'imprévu

puis après avoir fait le tour du monde

le tour de toutes les questions

je me suis installée, j'ai observé, j'ai médité, 

en moi est apparu avec évidence

que croire en ma chance me suffisait

à quoi bon désirer...

je repars demain sur les mers voguer 

l'avenir reste incertain, la houle, les cumulonimbus sont mon destin.

 

P1090430

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 18:56

 

 

 pour  jill bill et valérie.

qui  pleurent leur chat 

celui qui a force de douceur

a comblé leur coeur 

 

P1000542

avec la perte

 

un peu de nous s'efface

 

avec la perte

 

on voit le temps qui passe

 

au cimetière parfois

 

on se dit bientôt ma place

 

terre ou rien ne dure

 

tout passe, tout casse 

 

réincarné dans l'espace

 

une particule infinie

 

je suis ta trace

 

te rejoins dans l'infini

 

réincarné en papillon

 

viendrait te voir

 

 à l'apéro un soir

 

du côté de menton !

 

te ferait un baiser papillon

souvenir de mes moustaches

frottant ton nez couleur pistache !

 

 

Partager cet article
Repost0
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 00:00

meules de foins 2010

Léonce

n'a pas laissée une once

fatigue éternelle

d'une belle demoiselle

elle pionce

elle ponce

dans son sommeil

trouve t-elle l'éveil

trop dur la vie

impression d'infini

d'éternel recommencement

jusqu'à l'épuisement

Léonce laissée pour morte

qu'on me laisse tranquille  que l'on sorte !

par ici la sortie 

vide grenier et souris

Léonce

se défonce

chut pour les pourris

les sans soucis

Léonce

je t'annonce

tu es l'élue du jour

parfait ce concours.

 

 

pour jill bill et la récrée du mercredi avec Léone

pour la petite histoire je broie du noir, suis fatiguée.

 

Partager cet article
Repost0
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 20:04

P1020772

 

P1020774

 

La goelette par un soir étoilé

sent le vent venir

il est temps de s'envoler

vers l'avenir...

 

Partager cet article
Repost0
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 08:00

Je fais régime,

je mange

je fais régime

je mange

je fais régime

je mange

je grossis

je maigris

je grossis

je maigris

dents acérées

estomac dilaté 

dents acérés 

estomac dilaté

matière grasse suprimée

matières grasses rajoutées

matière grasse supprimée 

matières grasses rajoutées

chocolat planqué

chocolat mangé

chocolat planqué 

chocolat mangé 

robe moulée

robe démoulée

cuisses sculptées

cuisses cellulitées

sport activité

repos assuré

sport activité

repos assuré

 magazine conseillé

diététicien, weight watchers , dukan

trop vouloir et ne plus savoir

revoilà le printemps 

maillot de bain 

bidon, 

ne plus savoir à quel saint se vouer

François priez pour moi !!!

Donnez moi mon pain diététique.

 

Pour Jill bill et la récrée du mercredi,

histoire de mes soucis pour scotty ! qui a bien maigri suite à son ablation de l'estomac.

Il en faut si peu pour maigrir finalement.

Une opération un mars et tout repart.

N'imaginez pas que je vais me faire enlever un bout d'estomac,

tout ceci n'a rien à voir avec moi,

seulement voilà le poids, c'est mon choix (suis trop gourmande)

ne se maintient pas.

DSC08711A

Partager cet article
Repost0
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 08:00

c'est une baie en guadeloupe,la baie Mahault !

ça s'écrit pas pareil mais ça se pronnonce pareil (voir la ligne verte)

pour Jill Bill et la récrée du mercredi 

 

 

ORIGINE DU NOM : de mahotou mahault, variété abondante de palétuviers. Déjà, les indiens caraïbes considéraient cette région comme une zone prolifique de pêche et de chasse. La mangrove (source originelle de la vie sauvage et marine en Guadeloupe) est aujourd’hui, à juste titre, une zone réglementée.

SUPERFICIE : 4 403 hectares

POPULATION : environ 20 000 hectares

APPELLATIONS DES HABITANTS : les baie-mahaultiens

HISTORIQUE : 1659, Charles HOUËL s’attribue la région.

1660, Roi de France en fait un marquisat et l’on parle de « région de HOUËL » ou « bourg de HOUËL ». D’où, le nom actuel d’une zone aujourd’hui industrielle : Houëlbourg Jarry.

 

1794, Victor Hugues (commissaire de la Convention) fera de la région de Baie-mahault son quartier général pour combattre les anglais et reprendre entièrement possession de la Guadeloupe.

 

1837, 11 ans avant l’abolition de l’esclavage, Baie-mahault devient une commune. Fin XIX ème siècle, Baie-mahault constitue un millier d’hectares de culture de cannes-à-sucre.

 

1928, un terrible cyclone ravage une grande partie de la commune qui sort à peine de troubles sociaux importants.

 

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, la commune de Baie-mahault n’a cessé de développer ces activités industrielles et économiques.

http://la_guadeloupe.pagesperso-orange.fr/guadeloupe0503/_borders/baie-mahault_II.gif

P1020314

 Sinon ici ça s'écrit pas pareil mais ça se pronnonce pareil : maho beach à St Martin 

on y vient le dimanche voir les avions décoller et pulser leur air via les réacteurs ça fait reculer la mer, le sable s'envole c'est l'animation du dimanche.

ben voui !

P1050989

Partager cet article
Repost0
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 08:46

pour Lady Marianne

 

 voilà le printemps,

inlassablement de loin ou de près

le temps passe, les saisons, la vie

nous voilà au pied du cyprès

à se demander notre météo

soleil ou pas, giboulées,

mars est le tunnel 

au bout la lumière 

peut être ou peut être pas.

Le potager sous ses cartons attends le compost, le jardinier

les orthensias qu'on leur coupe la tête, le reste attendra.

les boules de graines dévorées par les oiseaux se balancent vides

printemps vient-en

on t'attend

pour la future naissance du soleil, du jour, de la vie

c'est ton tour

tu n'y couperas pas.

 

 

fleurs07259s.jpg

Partager cet article
Repost0
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 21:18

      

Ronde comme un ballon

lumineuse comme un diamant

posée là attendant le vent.

 

Prête pour la tempête

dans le calme étrange

et solitaire de la nuit.

 

Elle se ravit de son état

elle se voit belle

respirant la vie,

la puissance, la sérénité.

 

Pourtant son temps est limité

 

ce n'est qu'une goutte d'eau

prête à assurer son destin

celui d'abreuver son voisin.

Géorgine pour vous plaire dans la récrée du mercredi et jill bill.

 

un vieux poème pour cette goutte d'eau qui s'est transformée en Georgine.

Suis absente, pas d'inquiétude j'aide les copines à ouvrir leurs portes d'appartement (avec une radio), et après on s'est fait un petit resto...ça change de l'ordinaire, du mouvement dans la vie..

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de catiechris
  • : je bricole, je peins, je couds, je brode, j'écris des petits textes je m'entraine à la poésie...Je raconte ma vie, mon sport préféré le yoga, mes animaux préférés les chats ! et je prends tout ce qui bouge ou pas en photo !
  • Contact

La musique que j'aime !

Recherche

a bientôt !

  N'oubliez pas le com ! 

je me ferai un plaisir de venir chez vous !